par R.H.

La Peinture selon Juliette Savaëte

La Peinture de Juliette Savaëte n’est due à aucune sorte de hasard car elle est, avant tout, la résultante d’un immense travail et d’un talent qui n’est pas à démontrer, car ses œuvres parlent d’elles-mêmes. Elles ont une identité forte, un langage propre, in-copiable, infalsifiable qui inspirent l’admiration. Ses peintures ont une toute puissance qui touche certainement une dimension spirituelle ou métaphysique.

L’attraction vers cette œuvre est forte. La réussite esthétique de ses tableaux, son aspect décoratif de luxe et de raffinement, d’orfèvre n’est que la face émergée de l’Iceberg créatif, car on sent bien l’importance des bases, des fondements, des racines et de tout un background référentiel, la profondeur d’une démarche toute entière, parfaitement contrôlée et assumée.

Quelle force, quelle abnégation, quelle patience, quel mental et quel don de soi il faut pour aller au bout de ses grands impressionnants formats qui nécessitent en moyenne deux cent heures de travail acharné, passionné et où la concentration, la dextérité, la maîtrise, la volonté d’inventer de l’Unique, de l’intemporel et du Beau se battent contre tous les ennemis de la Création et ils sont nombreux. Juliette Savaëte travaille sans filet, ne fait aucun dessin préparatoire, ne projette préalablement aucune mise en couleur, en forme ou en densité ! Tout se joue sur la toile, en direct live, dans une grande tension et étonnamment une extrême sérénité qui force le respect.

Face à sa toile, dans la solitude de ce corps à corps pictural, Juliette Savaëte n’a pas droit à l’erreur lorsqu’elle se jette à fond perdu dans la matière, face à un objet circulaire qu’elle tourne à sa guise pour y peindre dans l’harmonie et la vérité dont elle décide au fur et à mesure de l’élaboration de son tableau. Ce n’est pas un travail ordinaire, c’est un travail de Stakanoviste, les Echelles font tourner la tête, il faut des heures à côtoyer l’insert, le minuscule pour finir dans un gigantisme impressionnant voire même déstabilisant si on se rend compte de l’énergie et de la bonne folie obsessionnelle qu’il faut pour arriver à ce genre de finitude picturale.

Juliette Savaëte est une alchimiste de la forme et de la couleur, on peut l’observer travailler des heures mais on ne percera pas ses secrets de fabrication, de confection. L’Art véritable ne donne pas ses trucs, ne dénonce pas ses sources, ne s’explique pas, il se regarde et s’apprécie.

La peinture de Juliette Savaëte est prenante, aimable et magnifiquement prenante, elle est déjà entrée dans une grande et belle Histoire de la Peinture.




Voir les autres articles